« La peinture et son corps intérieur »

« La peinture et son corps intérieur »

« La peinture et son corps intérieur »

« La peinture et son corps intérieur »

« La peinture et son corps intérieur »

J’ai commencé il y a quelques temps à utiliser le tissu dans la peinture.

Au départ, tissu pour pinceaux il est devenu un tissu qui racontait la vie de l’atelier, des multiples coups de pinceaux.

Puis, il a pris plus d’importance, il devient complémentaire de son évolution, il devient empreinte de son histoire.

Il raconte comment la peinture est vivante, profonde, sensible.

La peinture à une matière qui bouge.

Etre avec elle, me laisser imprégner par ce qui se met en œuvre, dans les échanges entres gestes, couleurs, matières, pensée.

Le tissu de coton ou de lin blanc me permet de prélever avec douceur des fragments de son histoire. Il révèle des fragments, des étapes de son processus, avec quelque chose en plus.

L’image déposée sur le tissu imprégné me touche, elle suggère une autre dimension, en unité avec le tableau.

Un reflet de sa vie interne est présent dans le tissu.

« La beauté de l’autre coté »

 

Retrouvez moi sur Instagram pour encore plus de partage.

Sophie